A la courbe du Joliba

A la courbe du Joliba de Maryse Condé

Maryse Condé est l’une des grandes figures de la littérature contemporaine. Son œuvre florissante comprend quelques ouvrages de littérature jeunesse parmi lesquels figurent A la courbe de Joliba.

L’Afrique est l’un des sujets de prédilection de cette auteure ; sujet qu’elle maîtrise parfaitement après avoir vécu en Côte d’Ivoire, en Guinée, au Ghana et au Sénégal. Maryse Condé est incontestablement la plus africaine des écrivaines guadeloupéenne !

Dans ce récit, on suit le périple d’Aïcha et de ses deux petites sœurs, les jumelles Salima et Rehane qui quittent avec leur mère, leur village troublé du nord de la Côte d’Ivoire pour rejoindre leur grand-mère au Mali. Le régionalisme qui est l’un des grands maux de l’Afrique est évoqué dans ce récit puisque le père des fillettes a quitté sa famille pour combattre avec ses compagnons nordistes les sudistes qui détiennent tout le pouvoir dans le pays, dans une guerre fratricide.

Après une première partie du voyage en bus jusqu’à Bamako, la deuxième partie du périple démarre à bord du « Général Soumaré », le bateau qui remonte le fleuve Niger appelé en Afrique le « Joliba », jusqu’à Gao  où vit la grand-mère des trois sœurs.

Maryse Condé nous décrit à la fois les maux et les merveilles d’une Afrique entre « tradition et modernité ». Le récit des aventures que vivent les fillettes durant ce voyage et des rencontres qu’elles font, constitue un beau conte initiatique à travers lequel on assiste au passage de l’enfance à l’adolescence des trois petites héroïnes.

Le récit est riche et les illustrations sont très belles ; Maryse Condé ayant choisi de s’associer à Letizia Galli qui est une illustratrice talentueuse reconnue dans le monde entier. Vous pouvez faire découvrir ce livre à vos enfants âgés de huit ans au moins. Bonne lecture à eux !

Couv. A la courbe du Joliba

Grasset jeunesse, 2006

Un commentaire

Laisser un commentaire