Céytu

Céytu

La langue occupe une place fondamentale dans le socle de notre identité ; c’est pourquoi nous ne pouvons pas parler de reconquête identitaire sans aborder la question épineuse de la place de nos langues africaines dans nos politiques éducatives et culturelles. Sur le Continent, la Colonisation et la Post-Colonisation ont imposé des langues  étrangères telles que le français, l’anglais, l’espagnol ou le portugais comme langues de communication et aujourd’hui encore nos langues africaines peinent à retrouver leur place légitime. Les  Afro-descendants qui ne connaissent pas leurs langues maternelles, devraient disposer des outils pour les apprendre et les Africains et Afro-descendants qui les maîtrisent devraient avoir la possibilité de lire dans ces langues. A cet effet, les acteurs du monde du livre ont un grand rôle à jouer. Certes, il existe des ouvrages bilingues et mêmes trilingues et cette production à tendance à s’étendre, mais il reste encore beaucoup à faire.

C’est dans ce contexte que nous accueillons avec un enthousiasme débordant la naissance de Céytu, le label en wolof créé par les Editions Zulma et Les Editions Mémoire d’Encrier, dirigé par l’éminent homme de lettres sénégalais Boubacar Boris Diop. Ce nouveau label porte le nom du village natal de Cheikh Anta Diop, le Pharaon des études kamitique et africaines. Céytu a pour objectif de publier des incontournables de la littérature francophone entièrement en wolof. Il s’adresse à tous les locuteurs du wolof dans le monde et prévoit également de s’intéresser aux plus jeunes grâce à la littérature jeunesse. Enfin il promet une politique de prix adaptée à chaque territoire. La parution de ses trois premiers titres le 17 mars dernier est l’événement qui aurait du retenir l’attention de tous !

Boubacar Boris Diop est le véritable héros du monde littéraire africain et le digne héritier de Cheikh Anta Diop et d’Aimé Césaire. C’est un acteur majeur de la Renaissance Africaine depuis qu’il a inauguré un enseignement de la littérature à l’Université Gaston-Berger de Saint Louis au Sénégal entièrement assuré en wolof. En tant que directeur de la collection Céytu,  il supervise toutes les traductions et a lui-même traduit l’un des trois premiers titres du label : Une saison au Congo d’Aimé Césaire, intitulé Nawutu DeretL’Africain de Jean Marie Gustave Le Clézio a été traduit par Daouda Ndiaye et s’intitule Baay sama doomu afrig. L’incontournable roman Une si longue lettre de Mariama Bâ a été traduit par Mame Younousse Dieng et Arame Fal et s’intitule Bataaxal bu gudde nii.

Nous invitons tous les locuteurs du Wolof à se ruer sur ces trois premiers titres de la collection Céytu en attendant les suivants. Nous espérons que cette formidable entreprise créera des émulations et que bientôt nous verrons fleurir des collections littéraires en swahili, en lingala, en kituba, en vili, en dioula, en soninke, en fongbe, en ewe, en yoruba, en kinyarwanda et bien d’autres encore.

Nous remercions chaleureusement le service de presse des Editions Zulma de nous avoir offert ce magnifique exemplaire de Bataaxal bu gudde nii.

Céytu

Editions Zulma &Mémoire d’Encrier

Nawutu Deret de Aimé Césaire / ISBN : 979-1095605003

Baay sama doomu afrig de J.M.G.Le Clézio / ISBN : 979-1095605010

Bataaxal bu gudde nii de Mariama Bâ / ISBN : 979-1095605027

Laisser un commentaire