Changer l’Afrique !

Changer l’Afrique ! de Serge Mokanda

Chronique proposée par l’écrivaine et chroniqueuse littéraire Nathasha Pemba que vous pouvez suivre sur son blog  » Le Sanctuaire de la Culture »

Voici plus de quinze ans que les discours politiques des gouvernants africains scandent inlassablement, tel un slogan absolu : « pays émergent d’ici 2025. »; et paradoxalement aucun effort consistant n’est fourni pour y arriver. Nous voyons proliférer les conceptions tendant à imposer l’idée que le développement de l’Afrique passera forcément par la politique politicienne comme en témoignent l’engouement et la manipulation autour des élections ou autres types d’évènements politiques. C’est dans ce contexte qu’émerge Changer l’Afrique! de Serge Mokanda ;
Ouvrage révélateur, pouvant détourner le peuple africain de cette confiance absolue dans le « tout politique ».

La question que l’on se pose à priori en lisant ce titre est celle de savoir ce que l’auteur apporte de nouveau, dans un univers déjà inondé de livres sur l’Afrique où foisonnent moult propositions sur son développement. En découvrant sa biographie le présentant comme un diplômé en gestion des ressources humaines et en management, on se dit forcément : « voilà encore un diasporien qui vit en Europe et qui veut moraliser l’Afrique ». Que nenni Serge Mokanda ne se perd pas dans des élucubrations paradisiaques en parlant de ce qu’il ne connaît pas. Il ne parle pas non plus de l’Afrique en général, vêtu de sa veste de panafricaniste. Bien au contraire, il sait que pour parler global il faut parler détail. Le point focal de son ouvrage est le Gabon son pays d’origine, avec des solutions applicables pour toute l’Afrique, car en effet la plupart des freins qui retiennent l’émergence du Gabon se retrouvent dans presque tous les autres pays d’Afrique.

Changer l’Afrique ! Un livre technique d’une clarté étonnante. Il se lit sans grande difficulté tant il est fluide. Les idées sont claires et la thématique est bien précise.
Changer l’Afrique ! Ce point d’exclamation qui clôt le titre du livre symbolise bel et bien l’exclamation qui invite à un engagement dans la mesure où reformulée, elle devient : Changer l’Afrique ? Mais comment ? C’est à cette question que l’auteur s’attache à répondre tout le long de son ouvrage.

Serge Mokanda estime que la solution de l’émergence se trouve dans le management du changement. À cet effet, il cible les obstacles au changement en Afrique en pointant l’inertie inexplicable de certains Africains ; l’indélicatesse ; le parentage ou l’art de se soutenir entre parents en délaissant les autres qui ne sont pas censés appartenir à notre réseau relationnel ; la mentalité, le poids des habitudes qui peuvent impacter positivement ou négativement une société allant même jusqu’à la faire sombrer dans une léthargie profonde.
Sur le plan pratique, Mokanda fait un état des lieux du Plan stratégique Gabon émergent, en ciblant quatre réalités qui peuvent, selon l’usage qu’on en fera, faire l’échec ou la réussite du Gabon. Dans un dernier tournant qui s’intitule « conduire et construire le changement au Gabon », l’auteur retient la ressource humaine comme principal facteur de changement. Il rajoute à cela la culture du résultat qui s’appuient sur quatre leviers : la performance, la diversité, la prise en compte des compétences nationales, et la communication.

C’est le lieu ici de comprendre pourquoi son livre apporte une nouveauté dans le paysage émergent africain, car il invite à déployer l’outil du management du changement à l’échelle nationale pour le Gabon, et à l’échelle continentale pour l’Afrique. Le management du changement a ceci de particulier : quel que soit le modèle de développement, il est susceptible d’apporter la plus value créant ainsi la rupture avec les anciennes manières de penser le développement de l’Afrique. Dans cette perspective, la dimension culturelle n’est pas à négliger, car pour l’auteur, c’est aussi par l’affirmation de l’identité africaine ou nationale que les managers peuvent s’ouvrir au monde.

Ce livre exigeant pose les facteurs clés du succès pour le changement. L’auteur en a retenu trois. Le premier, l’état d’esprit impliquant la décision, la responsabilité et le devenir. Le second, la valorisation de la jeunesse sur laquelle il faut miser dans la mesure où elle incarne l’avenir. Le troisième, la diaspora qui est une ressource pour le Gabon et pour la l’Afrique.

Que retenir de cet enseignement ?

Ainsi qu’on peut le remarquer. Serge Mokanda soulève diverses questions nécessaires pour le changement de l’Afrique. À la fin de son livre, il adresse une lettre à la jeunesse gabonaise et aux membres du Plan stratégique Gabon émergent. Loin de muer sa théorie en absolu, loin de flatter les égos des hommes politiques ou de les fustiger, Serge Mokanda nous convie au contraire sur un chemin non moins sinueux, exigeant, mais réaliste et prometteur : celui du management du changement. En effet, comme il l’explique celui–ci ne consiste aucunement à se renfermer dans une culture de l’individualisme, mais de s’ouvrir aux diverses richesses et à s’ancrer d’une double éthique. Celle de la responsabilité et celle de l’exemplarité. Ainsi donc, le management du changement n’est pas un acquis prédéterminé. C’est la volonté et la capacité qu’on y met qui peut le rendre effectif. Alors, pas de temps à perdre : fleurissons et partons sans plus attendre à la découverte du génie africain. Changeons l’Afrique !

Nathasha Pemba

couv changer l afrique

La Doxa Editions, 2015

 

2 commentaires


    1. Bonjour Marie Noelle…Je pense que cela vaut la peine…quand on peut.
      Le management nous sommes tous dedans…car la gestion des relations humaines reste quand même ce qu’il y a de difficile à gérer…partout où il y a de l’humain.

      Bon courage

      Répondre

Laisser un commentaire