Gbehanzin

Gbehanzin

Cette bande dessinée est le fruit d’une collaboration artistique 100% béninoise entre la scénariste Sonia Houenoude Couao-Zotti, le scénariste écrivain Florent Couao-Zotti et l’illustrateur Constantin Adadja.

Cet album retrace la vie du roi Gbehanzin, véritable héros national au Bénin, célèbre pour avoir résisté aux colons français. Il nous relate son accession au trône à la mort de son père le roi Glèlè en 1890, sa lutte sans merci contre l’occupation française avec l’appui de son corps d’élite féminin des Agodjié, plus connu sous l’appellation occidentale des amazones, son passage dans le maquis avant sa reddition et sa déportation en Martinique et finalement son décès en exil survenu en Algérie en 1906.

Sur la couverture de l’album, le roi Gbehanzin apparaît de dos; cette image renvoie les lecteurs à cette règle en vigueur à la cour d’Abomey qui interdisait à quiconque d’observer le souverain de face. L’ouvrage a été remarquablement réalisé à l’aquarelle par le dessinateur Constantin Adadja. Le choix de la bande dessinée contribuera à rendre cette histoire encore plus attrayante pour les plus jeunes, toutefois cet ouvrage me semble à destination de tous les béninois, jeunes et moins jeunes. J’espère que de telles initiatives se multiplieront à l’avenir et pas seulement au Bénin. Cet album est précieux parce que c’est une œuvre artistique très réussie mais également parce que nous manquons cruellement de récits des combats et des luttes d’Africains insoumis.

Les récits historiques les plus répandus font croire à tous que les Africains et les Afro descendants ont toujours subi les pires sévices infligés par les esclavagistes, colonisateurs et néo-colonisateurs sans jamais résister. Peu de place est accordée aux récits de ces résistances. Plus que jamais les Africains et Afro descendants conscients ont besoin d’être inspirés et galvanisés par ces récits de résistances afin de mener les combats actuels qui permettront de vaincre enfin les ennemis de l’Afrique.

«Seule la lutte libère!»

Laha Editions, 2016

Laisser un commentaire