La puissance de la lecture

La puissance de la lecture d’Isaïe Biton Coulibaly

Chers parents de jeunes lecteurs et autres adultes de leur entourage, vous conviendrez avec moi que le monde actuel dans lequel nous éduquons nos enfants est gravement déséquilibré.
Depuis longtemps je rêve de voir émerger de nombreux leaders africains, afro caribéens et afro descendants qui pourront guider nos masses dans la reconquête de notre identité et de nos richesses, pour notre prospérité et notre plus grand bonheur.

Or on ne devient un leader qu’en devenant au préalable un lecteur!!!

Comme le dit très justement l’auteur Isaïe Biton Coulibaly dans son essai intitulé la puissance de la lecture : « seule la fréquentation permanente des livres permet aux jeunes d’acquérir une vaste et vraie culture », il retient la définition de Marcel Adrilla selon laquelle « Une vaste et vraie culture produit les qualités suivantes: modération, tolérance, largeur de vue, liberté, passion du progrès et accroissement de l’être ».
Tout au long de cet ouvrage, monsieur Coulibaly parvient fort bien à nous convaincre que la lecture est puissante et que par conséquent elle devrait être ou devenir une activité prioritaire pour nos enfants et nos jeunes.

En revanche, je ne retiendrai pas tous ses conseils de lecture. Certes, il est nécessaire que nos enfants lisent mais le choix des ouvrages est tout aussi capital !
 » Que serait la pensée humaine sans les livres de Balzac, de Victor Hugo, de La Fontaine, de La Bruyère ? Que peut-on écrire de plus après ces monuments sacrés ? » affirme l’auteur ivoirien.
Pour ma part, je reconnais le caractère universel de toute littérature mais je ne pourrais jamais m’en référer seulement à ces seuls auteurs, et c’est une personne qui a presque tout lu de Maupassant et de Zola qui vous le dit ! D’ailleurs si j’aime lire de nombreux autres auteurs de toutes horizons j’ai une préférence pour notre patrimoine littéraire.

Et justement, soyez convaincus que la Littérature regorge de « monuments sacrés » écrits par nos auteurs ; nous tâcherons de vous les faire connaître sur ce blog. Ces oeuvres sont autant de trésors cachés que vous aurez grand plaisir à trouver. Et bien évidemment nos enfants doivent être initiés au plus tôt à cette formidable chasse aux trésors.

Grâce à la littérature enfantine et de jeunesse, nous avons la possibilité d’intervenir dès les fondations dans la construction du mental de nos jeunes africains et afro- descendants. Les livres en feront des leaders au lieu des êtres complexés (à divers degrés) que nous devenons forcément quand on nous assène depuis toujours que nos semblables n’ont rien apporté à l’humanité et n’ont été qu’exploités, asservis, avilis et déshumanisés.
Tous les enfants en général et les enfants africains et afro- descendants en particulier ont besoin de s’identifier aux héroïnes et héros de romans qui leur ressemblent pour bien grandir et devenir des adultes qui s’auto-estiment.

N’attendons pas que d’autres viennent reconnaître le génie de nos propres auteurs car la plupart des gens respectent et suivent l’adage « charité bien ordonnée commence par soi même ! » et ils ont raison de le faire!!
Il est temps que nous reprenions à notre compte cette belle citation shakespearienne:  » s’auto- estimer est un défaut moins vil que se déprécier soi-même »!
Le coup d’envoi est donné!

palj1-ConvertImage livre numérique
Les classiques africains en coédition avec NENA, 2013

Ouvrage conseillé aux enfants âgés de dix ans et plus.

Laisser un commentaire