Lagos lady

Lagos  lady de Leye Adenle

Avec Lagos lady, le nigérian Leye Adenle signe un remarquable premier roman déroulant  une intrigue bien menée à un rythme effréné.

Son personnage, le journaleux Guy Collins est envoyé par son employeur à Lagos, la capitale économique du Nigéria, pour couvrir les élections présidentielles. Le soir même de son arrivée, il s’aventure seul dans la mégapole nigériane et se retrouve malencontreusement embarqué par la police, après le meurtre ultra violent d’une jeune prostituée. Il est délivré de sa geôle par la sublime Amaka, qui lie son sort au sien. Cette surperwoman, ange gardien des filles de la rue, un brin tête brûlée, est selon moi la véritable héroïne de cette histoire. Avec Guy Collins le journaliste naïf et maladroit, elle forme un duo d’enquêteurs détonnant, qui tentera de résoudre une très sombre affaire de crimes rituels.

Leye Adenle décrit dans son roman un univers violent et impitoyable dont les jeunes femmes sont les premières victimes. Par le biais de cet ouvrage, il dénonce la criminalité endémique et la corruption qui gangrène la société nigériane tout en creusant irrémédiablement l’écart entre les plus riches retranchés à Victoria Island et les plus pauvres qui survivent à peine dans les bas quartiers.

Il ne m’aura fallu que quelques heures pour dévorer ce polar à la sauce nigériane. Quelques trois cent trente trois pages qui m’ont plongée au cœur de Lagos ;  la ville la plus dangereuse d’Afrique.

Lagos lady est à la fois un roman policier sombre et violent mais également un polar afro drôle et palpitant ; je vous le recommande !

Métailié, 2016

Laisser un commentaire