Le Commandeur d’une pluie

Le Commandeur d’une pluie suivi de L’Accra de la richesse, de Patrick Chamoiseau, illustré par William Wilson.

« Ti Lanniyo! Ti lanni! »

La première histoire se déroule à la Caraïbe « dans ces temps de l’antan » durant « une sécheresse de carême », « Les nègres », les colons blancs et les pères dominicains sont rassemblés par ces derniers pour prier la pluie d’arriver. Alors que tous désespèrent de ne pas voir leur prière exaucée, surgit de la foule « un négrillon commandeur de pluie ».
L’auteur martiniquais Patrick Chamoiseau, avec ce conte nous décrit un monde étrange et magique.

La deuxième histoire se déroule également dans la Caraïbe d’autrefois, et raconte les tribulations d’un jeune « nègre » prénommé Ti-Zeb. Sa mère après s’être tuée au travail dans les champs de canne à sucre n’a pu léguer à son enfant qu’un petit accra pas même chaud.
Patrick Chamoiseau dans une langue chantante et truculente nous conte comment avec force malice et filouterie Ti -Zeb parvient à tirer profit de son accra rassis. De véritables richesses vont s’offrir à lui comme entre autres un coq et un bœuf.

J’ai lu ces deux contes à ma fille âgée de trois ans qui a trouvé très jolies les illustrations originales et colorées du Franco-Togolais William Wilson. J’ai dû interrompre mon récit plusieurs fois pour rire de bon cœur  pendant que je lisais la deuxième histoire qui est vraiment hilarante.

Cet album, recommandé par l’éducation nationale française, est à mettre entre les mains d’enfants âgés de neuf ans au moins en lecture autonome ou à lire à haute voix à des enfants plus jeunes.

Couv. Commandeur d'une pluie

Gallimard, 2002

Laisser un commentaire